Hôtel de Pelletier du Claux

    Les Pelletier qui s'étaient enrichis dans le commerce de la laine eurent beaucoup à souffrir des guerres de Religion en 1590-1591, et c'est après cette période troublée que semble avoir été construit l'immeuble actuel grâce à Pierre de Pelletier, seigneur de Berriac et viguier de la ville, dont la famille avait été anoblie.
    La reconstruction complète fut terminée au début du XVIIe siècle. Cet hôtel est le seul datant de l'époque d'Henri IV, conservé dans son ensemble, à Carcassonne. En effet, ses plafonds à la française ont été préservés ainsi que l'escalier et deux cheminées. Celle du premier étage est décorée de têtes de chérubins, de deux figures de femmes et comporte, au milieu du manteau, un écusson aux armes des Pelletier. Sur le jardin, s'ouvrent des arcs en plein cintre, et un puits maçonné complète l'ensemble.
    Le dernier Pelletier. Jean-Anne Crépin, propriétaire de la métairie du Claux sur la rive droite de l'Aude fut l'ultime major commandant la Cité de Carcassonne jusqu'en 1790, date de sa mort.
    Claude Marquié – Carcassonne – Hôtels et maisons du Moyen Age à la révolution - Amicale laïque de Carcassonne – 1998