PAGES
    Modifié 13 Jun. 2016

    Personnages célèbres

    PAGES
    Modifié 19 Nov. 2015
    Ce jour-là, Pierre Chénier, récemment arrivé du diocèse de Poitiers, épousait Marie Ricardou, fille d'un marchand-fabricant, deux fois consul. Par ce mariage, il s'apparentait aux Raynaud, Castanier et Bourlat, notables de la draperie (les Chénier seront également proches des Cailhau et des Dolbeau, familles de sculpteurs et d'architectes). Fils de Pierre et de Marie, Guillaume Chénier (Carcassonne 19 novembre 1684 – 26 octobre 1747) est qualifié de marchand-drapier lors de son mariage en 1720 mais on le retrouve bientôt intendant de Guillaume IV Castanier à Montfort-sur-Boulzane.
    PAGES
    Modifié 19 Nov. 2015
    Louis Parant (Touraine avril 1630-Carcassonne 3 novembre 1709) compagnon menuisier venu à Carcassonne, épouse Jeanne Mélair et apprend le métier à son beau-frère Jean-Jacques. Il se fait remarquer par les retables qu'il installe dans la région (Carcassonne, Montirat, Mirepoix) et par les stalles du chœur de la cathédrale de Saint-Pons. Son fils, Jean-Jacques (Carcassonne entre 1651 et 1658 – 3mai 1697) réalise des retables à Carcassonne, Maquens, Montréal. Sa mort relativement prématurée limite sa production artistique.
    PAGES
    Modifié 19 Nov. 2015
    Il s'installa à Carcassonne en 1924 après avoir pratiqué le rugby à XV à Tarbes et à Lourdes. Trois-quarts aile élégant, courageux en diable à une époque marquée par le jeu dur, bon buteur, il fut finaliste du championnat en 1925 et international contre le Pays de Galles en 1929. Surnommé " Bambou " en raison de sa sveltesse, il acquit une popularité qui ne fut pas étrangère à sa réussite professionnelle comme négociant en charbons. Carcassonne s'émut de sa mort prématurée et la municipalité baptisa de son nom le stade de la Pépinière.