Palais de Justice

    Au milieu du XIXe siècle, les magistrats se trouvent à l’étroit dans l’ancien présidial de la rue de Verdun. L’édifice rappelle d’autres tribunaux bâtis à cette époque ; Le fronton est ainsi l’œuvre du sculpteur Godin de Melun, spécialisé dans ce genre de réalisation. Nelli et Jalabert contribuent à la décoration, notamment pour le second, conservateur du Musée, avec la peinture d’un grand Christ destiné à la salle d’audience.
    Claude MARQUIE – Le patrimoine des communes de la Méridienne verte – Edition Flohic