Pont Vieux

    Le pont vieux

    II n'est d'autre chemin de la Bastide Saint louis à la Cité, que ce lien de pierres, chargé de 2000 ans d'Histoire : Le Pont Vieux.

    Le pont de pierre qui a remplacé l’ouvrage féodal jadis bâti en amont, sur l’emplacement du pont romain, date du début du XIVe siècle. L’œuvre était en cours d’exécution en 1315, elle ne dut guère s’achever que vers 1320. Une imposition spéciale avait été instituée pour couvrir la dépense.
    Dans les douze arches en plein cintre du pont de Carcassonne, les diamètres d’ouverture sont inégaux et leurs longueurs varient entre 10 et 14 mètres. On voit par-là que l’ouvrage a été exécuté arche par arche, au fur et à mesure des ressources. (1)
    « Le pont était divisé en deux parties par un arc en pierre, fondé sur un avant et un arrière-bec, lequel formait la limite des deux communautés de la Cité et de la Ville-Basse. C’est là que se signaient les traités de paix conclu à la suite des dissensions intestines qui ont souvent agité les habitants des deux villes de Carcassonne.

    L’aspect du pont n’a changé que depuis 1820. On y voyait encore à cette époque des parapets forts légers, flanqués de deux trottoirs gracieux. On sait que deux arches s’écroulèrent en 1436, mais outre la réparation qui fut faite alors, plusieurs autres parties furent remaniées en 1559 et même postérieurement, sans cependant lui faire perdre son cachet primitif. La restauration de 1820 est celle qui a le plus altéré son ancienne forme. » (2).

    « Il était primitivement défendu sur la rive gauche par une tête de pont formidable qui enveloppait à peu près tout le faubourg actuel. Du côté de la Cité, il se reliait aux défenses de la forteresse par une ligne de courtines flanquées. » (1)

    En 1999, une étude menée par la Ville de Carcassonne et l’Architecte des Monuments de France en liaison avec les services de l’Etat a permis de dresser un projet de remise en valeur de l’extrémité est du Pont Vieux et de l’entrée de la rue Trivalle.
    La future rampe remodelée dégage la façade magnifique de l’ancienne manufacture de draps qui devint manufacture royale en 1695.

    La 13ème arche à l’est du pont a été dégagée, la rampe d’accès entre les rues de la Barbacane et Trivalle ainsi que l’espace compris entre les façades des immeubles et le jardin Pierre et Maria Sire sont terrassés et nivelés, ce qui permet de dégager une esplanade utilisée en parking de voitures à l’ombre d’un mail de platanes nouvellement plantés.

    « A l’entrée du pont, la chapelle de Notre-Dame de la Santé, est le seul vestige du plus ancien hôpital de la Ville. Bien que l’extérieur ait été restauré et que l’intérieur ait subi des remaniements, elle reste un beau spécimen de l’architecture du XVe siècle » (3)

    (1) J.P. Cros-Mayrevieille – Les monuments de Carcassonne
    (2) La Cité de Carcassonne – Histoire et description par Joseph Poux – Tome 1
    (3) René Descadeillas – Carcassonne – Editions SAEP Colmar-Ingersheim.