ARTICLES
    Modifié 23 May. 2017

    Défrichage écologique des abords de la Cité

    Une étude relative au débroussaillage écologique a été réalisée sur trois parcelles : Berges de l’Aude, douves de la Cité, talus Saint Gimer, en partenariat avec l’association LENA de Puivert (11). 

    A l’initiative de la Ville et de l’association LENA, un troupeau, composé d’une trentaine de chèvres et de brebis, va donc procéder à cette opération de défrichage écologique à partir du lundi 15 mai 2017.
    Cette méthode est non violente pour la végétation, écologique et non bruyante. Les animaux pouvant se faufiler et accéder facilement aux terrains pentus. Ce procédé permettra de palier à l’utilisation de machines, d’obtenir un meilleur rendu, et de réduire les nuisances sonores et les éventuels dangers d’accident dans les zones difficiles d’accès.

    Les parcelles concernées sont composées comme suit :

    • Les Berges de l’Aude (dans la partie comprise entre le passage à gué du Païchérou et le Pont Vieux) : 14 625 m2,   
    • Talus Saint Gimer : 8 780 m2,
    • Les douves de la Cité : 6 000 m2,

    Soit une superficie totale d’environ 29 405 m2.

    Les avantages du débroussaillage écologique
    Le débroussaillage écologique est la meilleure solution pour l'entretien des espaces verts.
    Il est non polluant, non bruyant et permet potentiellement d'intégrer les citoyens dans la gestion de leur environnement.
    Il est également non destructeur car il respecte et enrichit l'écosystème et s'accorde ainsi parfaitement avec les objectifs de la ville en terme de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
    Il offre une bonne protection contre les incendies en éliminant les broussailles facilement inflammables.
    Il offre par la même occasion une animation et une attraction très appréciées ! 

    Association LENA
    LENA est un collectif audois de personnes regroupées en association loi 1901 depuis février 2014.
    L'association pour l'élevage écologique, nomade et alternatif part de l'idée qu'un troupeau peut être multifonctionnel, que son élevage peut être nomade et qu'il en tient de là toute sa richesse (diversité du pâturage, espace suffisant pour chacune, risque de parasitisme moins important...).
    Les animaux sont élevés naturellement sans épuiser leurs ressources ; le lait est récolté une fois que les chevreaux et les chevrettes se sont nourris. L'association propose un service de débroussaillage écologique (ou écopâturage), propre et respectueux des animaux et de la nature. Les chèvres mangent vraiment tout ! En tondant les feuilles et l'herbe, elles stoppent très efficacement la repousse et raccourcissent la végétation. Selon les besoins, elles peuvent passer une ou plusieurs fois.